Création d'entreprise

 

Le cabinet accompagne les porteurs de projet d'entreprise dans leur démarche de création.

 

Celle-ci se décompose généralement en plusieurs étapes :

 

La formalisation de son idée

 

Sans bonne idée, il n’y a pas de projet viable, certes... Mais au départ de toute création d’entreprise,  il y a une recherche de cohérence entre l’idée et les compétences du porteur de projet.

 

Le créateur devra donc procéder, le plus objectivement possible, à l’analyse de son profil personnel, de ses forces et de ses faiblesses, ne pas se laisser emporter par son enthousiasme et bien comprendre les difficultés qu’il lui faudra surmonter.

 

Comme tout  porteur de projet,  il devra s’assurer qu’il dispose des qualités requises pour gérer une entreprise ou qu’il saura les acquérir.

 

Comme tout créateur, il devra procéder à la recherche des moyens nécessaires à sa réalisation de son projet, autrement dit, valider ses propres compétences avant d’avoir recours à des compétences extérieures si nécessaires.

 

Enfin, il devra accepter de recourir à la connaissance de professionnels extérieurs au projet sur des thématiques qui conditionnent ou entoure le projet..

 

 

La réalisation de son étude de marché

 

Indispensable avant tout lancement, l’étude de marché sert à définir l’environnement dans lequel l'entreprise sera amenée à évoluer, à mesurer l’étendue du marché potentiel, à cerner précisément l’organisation du secteur d’activité, à identifier les acteurs agissant sur ce marché et à estimer la place que l’entreprise pourra y occuper.

 

Si cette étape n’est pas complexe, elle ne doit surtout pas être négligée.

 

Aussi, après avoir analysé méthodiquement son marché, sur la base de premiers contacts commerciaux, le créateur devra être en mesure d'évaluer un chiffre d'affaires prévisionnel réaliste.

 

De ces objectifs dépendent non seulement la décision définitive de se lancer, mais également l'ensemble de la politique de développement commercial de l'entreprise et des moyens financiers, matériels et humains à mettre en place.

 

La stratégie est le fil conducteur qui va permettre à l'entreprise d'atteindre le chiffre d'affaires fixé au préalable.

Il s'agit d'opter pour le meilleur angle d'attaque en tenant compte des concurrents, des clients et du projet. C'est généralement l'étape la plus délicate car elle nécessite réflexion, logique, créativité et talent.

 

 

La construction de son plan d'affaires : le business plan

 

A l’issue, de l’étude de marché, plusieurs choix sont arrêtés concernant la nature des produits ou des prestations, leur commercialisation, la manière de gérer la future entreprise...

 

Ces choix nécessitent de recourir à certaines ressources humaines, techniques et financières, qu'il convient d'éclairer le plus précisément possible par :

 

  1. l'étude des conditions de la faisabilité du projet

  2. le choix du modèle économique

  3. l'élaboration des prévisions financières

 

La recherche d'aides et de financement

 

Plusieurs types d'aide et de dispositifs de financement sont accessibles au créateur d'entreprise et font l'objet d'une étude systématique de la part du porteur du projet, selon qu'ils s'adressent à la personne ou à l'entreprise, comme : 

 

  • L'épargne personnelle

  • Les aides et subventions à la personne

  • Le prêt d'honneur, c'est à dire sans garantie

  • Les autres organismes de prêts pour le développement économique,

  • Le prêt bancaire personnel

  • Le prêt à la création d'entreprise

  • Les participations dans le capital

  • Les primes et subventions à l'entreprise

  • Les prêts à moyen/long terme à l'entreprise

  • Le crédit-bail